Formation l’agressivité chez le jeune enfant de 0/5 ans
Du 5 au 7 novembre 2013
Serge Vallée CNFPT

L'enfant mord pour se relier a quelqu'un (grasping)

L'agressivité est une pulsion de vie, de devenir jusqu'à un certain âge (elle sert a rentrer en contact), on la retrouve surtout entre 1 an et 4 ans,

La violence quand à elle est un acte volontaire : on veut détruire l'autre,

L’agressivité est de l'énergie a disposition qu'il faut évacuer par le sport par exemple, sinon elle risque de se retourner contre nous (arrêt de travail, problème santé,,)

L'agressivité contribue à l'affirmation de soi, c’est aussi un moyen de communiquer.

Le soutient par le langage de la part de l'adulte est important

L'énoncer d'interdit doit être respecter par l'adulte,

L’enfant gère parfois seul le conflit, il faut le laisser s'exprimer mais intervenir s'il devient trop agressif

Dans la structure on veillera à l'aménagement de l'espace qui si mal agencé peut favoriser l’agressivité

Il ne faut pas trop être dans l'affectif en structure, le professionnel doit savoir prendre du recul, Il doit néanmoins savoir rassurer l'enfant et sa famille,

L'enfant à sa place à la crèche, même s'il est agressif, Il faut verbaliser et le rassurer,

Seul 5% des enfants reste agressif après 5 ans

Il est important de ne pas laisser faire

Il faut pour cela donner un cadre et contenir l'enfant,

il ne faut pas confondre autorité et autoritarisme

L'autorité correspond au droit de pouvoir commander, d'être obéir. Elle implique les notions de légitimié de pouvoir(sans pour autant être confondue avec celui-ci), de commandement et d'obéissance, et ne doit pas être confondue avec l'autoritarisme.

La forme de sa légitimité peut varier, et elle peut enfin s'exprimer selon un rapport de force ou un rapport de compétence.

L'autoritarisme Au point de vue démarche, l'autoritarisme correspond à l'attitude de la personne qui contraint physiquement et/ou psychiquement les personnes qu'elle commande.

L'autorité, en ce qu'elle nécessite la légitimité, ne peut lui être associée. Ce distinguo permet de situer l'autorité au niveau de la valeur ; valeur reconnue par un groupe à une personne, une organisation, une institution, des moeurs ou des croyances.

Il faut que celui qui a l'autorité soit conscient que son autorité ne soit pas acceptée, et soit parfois considéré par l'enfant comme de l'autoritarisme, L'adulte pourra avoir aussi l'impression de ne pas être aimé car il pose des limites, mais ce n'est pas le cas, car l'enfant en a besoin pour se construire,pour grandir, elle permet le respect mutuel,L'interdit est donc nécessaire

On aura aussi parfois l'impression de tomber dans l'autoritarisme quand on y arrive pas, il faut dans le mesure du possible passer le relais

Si l'enfant se met en danger, c'est l'adulte qui décide mais pas l'enfant

A la naissance, l'enfant à une dépendance totale à la personne qui s'occupe de lui : position de toute puissance, La mère fini par introduire un délais d'attente « attend », ce qui implique la découverte d'un interdit : la mère n'est pas à lui, tout ceci le fera grandir, il y aura la période d’opposition, du non et le sentiment de frustration, mais encore une fois tout ceci est nécessaire

L'enfant peut parfois connaitre une certaine difficulté à être en groupe, si cela dure trop longtemps, il faudra porter de l’intérêt à l'enfant, c'est ça manière de nous appeler...que se passe t'il avec nous, la famille, les autres enfants?On aura besoin de s'appuyer sur la famille, car c'est elle qui le connait le mieux.

La présence ne suffit pas, certains enfants ont besoin de sentir que l'on est avec eux, car cela les apaise, l'enfant sent que l'on s'intéresse à lui. L’idéal étant un sujet pour un sujet, ce qui est rarement possible, dans ce cas on va privilégier les petits groupes dans un grand groupe