Je t'ai raconté il y a quelques temps La naissance des jumelles . Si tu as suivi ma page lors de mon séjour...tu as pu constaté que mon séjour n'a pas été de tout repos.

20597388_1568109469898481_6602898879747378293_n_censored

Après l'accouchement par césarienne donc, j'ai rejoint ma chambre avec Iris seulement puisque Zoé plus fragile a été transférée au service réanimation de Rouen, à une heure environ de ou je suis.

J'ai appelé mon mari pour lui expliquer tout cela. Il est venu me voir dans la journée après avoir déposé les grands chez mes beaux parents.

Je suis perfusée, je t'avoue que je ne sais pas trop ce que l'on me donne, j'ai toujours la sonde urinaire.

J'ai une soif pas possible, mais je dois attendre 16h pour boire, je ne peux "boire" que l'eau venant du vaporisateur d'eau...

 

Après le départ de mon mari l'après midi (il est partit sur Rouen pour voir Zoé), le gynécologue vient me voir, après un contrôle il s'avère qu'en plus des douleurs pelviennes ressenties, j'ai un gros utérus...verdict....nouveau passage au bloc...et comme depuis j'ai pu boire, avec l'angoisse je suppose...je vomis.

 

C'est reparti pour cette ambiance glaciale...une des infirmière du jour est la maman d'une petite que j'ai eu à la crèche, je t'avoue que cela m'a fait du bien de la voir, même si j'étais en panique totale (coup de tension comme pendant la césarienne). Intervention ramenant peu de caillots de sang.

Je reste en salle d'opération avant de regagner ma chambre et de prévenir mon mari.

 

Toujours sous perfusion pas de repas...

Je ne sais plus trop quand j'ai vraiment remanger...car le premier repas a été comment dire...léger...lol (mais ça c'est vite améliorer)

La preuve en images...

20245917_938363529637187_1414025097146260071_n

20376010_939241966216010_1800991678932003301_n

20293031_939561782850695_3060063095289993813_n

 

Suite à une prise de sang, il s'avère que mon taux d'hémoglobine baisse...beaucoup...J'ai donc une première transfusion le dimanche 23 juillet....mais le taux baisse encore (et oui pas de bol). Le lendemain  le 24 juillet du coup ...deux transfusion coup sur coup...je suis épuisée et angoissée.

L'équipe ne sait pas pourquoi ce taux baisse...ce qui ne rassure pas du tout.

Mais ouf après cette double transfusion...il remonte un peu, bon rien de formidable mais il arrête de baisser, c'est déjà ça.

 

A cela s'ajoute cette fière inexpliquée...que je ne ressent pas, même avec un 39....visiblement je la supporte bien.

 

Mardi 25 juillet, les enfants rencontre Iris, car Zoé est encore à Rouen. Une infirmière de Rouen passe prendre des affaires pour Zoé et donner des nouvelles...elle va mieux (elle a profiter d'un transfert pour venir).

Les enfants sont ravis des boxs que je leur ai préparé.

Les boxs grand frère et grande soeur

Jade n'a pas  trop calculé sa petite soeur (bon elle était occupée par sa box à découvrir, lol)

Théo était content.

 

Le mercredi 26 alors que je vais au toilette en traînant ma perfusion...elle a sauter, du coup il y en avait partout (quand je te disais que j'ai tout fait), j'ai donc appelé...l'infirmière me fait..en général c'est les personnes âgées qui font cela car ils ne veulent pas la perfusion (c'étaiit pour les antibiotiques), lol. Mais du coup le médecin donne son feu vert pour qu'on me donne les médicaments directement...super plus de perfusion.

 

Jeudi 27....j'ai reçu un colis pour les filles et aujourd'hui Zoé nous a rejoint. Ca fait tout drôle elle est toute petite.

20429823_940343949439145_319220605930264525_n

Samedi 29 juillet...une semaine que les filles sont nées...déjà. On me retire une agraphe sur deux....ça soulage quand même. J'ai une collègue qui est passée me voir aussi, c'est sympa (coucou Marie).

 

 

Lundi 31 juillet...feu vert pour le sortie...YOUPI. Mais ce matin un bleu est apparu sur mon ventre, l'infirmière dit que ça doit être l'anti coagulant qui fait cela (les injections que j'ai pour éviter la phlébite).

Et j'ai des tas de bleu aux cuisses, les infirmières piquent entre deux pour les injections.

 

L'infimière me retire aussi les dernières agraphes.

Nous rentrons à la maison.

20429853_942597245880482_5676365023680638906_n

 

De retour à la maison, le soir c'était pizza, j'en avait super envie depuis plusieurs jours.

Je passe mes nuits sur le canapé, plus près de la chambre des filles et plus pratique du coup. Les grands sont encore chez mes parents.

 

J'ai chaque matin une injection par une infirmière à domicile pour éviter la phlébite. Et je suis encore sous antibio pour 10 jours...Ouf mon estomac suit, oui mais...c'est sans compter sur l'allergie déclarée le mercredi...des plaques sur le ventre qui me démange énormement. J'appel la maternité lejeudi qui me demande si je peux passer, mais comme je consulte pour les filles l'après midi, on me dit de voir avec mon généraliste qui confirme l'allergie et que je dois tout stopper ( ce que j'avais déjà fait).

Tu penses que "mes malheurs" vont enfin s'arrêter...mais non...attend le suite...

 

La semaine suivante, le jeudi j'ai rendez vous à la maternité avec le gynéco pour voir si tout va bien. Il me dit qu'il y a un hématome qui doit se résorber seul mais que cela peut être long...il me fait d'ailleurs super mal avec la sonde vaginale (pour le douceur on repassera). Il me dit que c'est possible que la cicatrice saigne...sans trop faire de détail.

 

Le soir, j'ai super mal et le découvre un bleu énorme au  niveau du pubis.

Je prends rendez vous avec ma sage femme, qui me donne un peu d'homéopathe pour le reduire. Elle me confirme que cela peut être long...mais c'est pas tout..;quelques jours plus tard la cicatrice s'ouvre...je revoie ma sage femme qui me dit que c'est l'hématome qui se résorbe...on ajoute des granules d'homéopathie pour les suintements.

Je suis allée le revoir depuis...c'est beaucoup mieux enfin, même si ça s'évacue encore...je prends donc plusieurs granules par jour et j'applique une crème cicatrisante.

 

A cela s'ajoute ce corps qui a du mal a revenir à sa place, je sais bien que c'est une troisième grossesse et qu'elle était gémellaire, mais ça fait drôle de voir son ventre comme cela, même avec les kilos envolés.

 

J'espère que j'en ai enfin terminé avec tous ces désagréments...ça ma pas mal affectée...je ne sais pas si j'aurais eu le courage d'une autre grossesse si ça avait été ma première.

 

A côté de cela, même si c'est pas toujours facile la vie de famille nombreuse, je suis fière de ma petite (bon ok grande) tribue.