Dans le cadre de mon travail en crèche, nous avons l'occasion de participer à des formations. l'an dernier je suis allé à l'une d'elle autour de bébé et des livres

Présentation de l'association ACCES

ACCES : Actions Culturelles Contre les Exclusions et les Ségrégations

Visionnage du film « les livres c'est bon pour les bébés » M. Desmeuzes

www.acces-lireabebe.fr

 

 

  • Il n'existe pas de différences « d'appétit » au niveau du livre selon les différents enfants, Ce qui va jouer à provoquer une différence c'est l'habitude ou pas d'entendre des histoires et des comptines.

 

  • Il faut aussi diffuser le livre le plus largement possible (école, PMI, crèche...) afin d'aller au devant de l'enfant et de sa famille et ceci dès le plus jeune âge (3 / 4 mois). Nos voix et gestes provoquant des réactions

 

  • Il existe aussi des formations sur le sujets pour les professionnels

 

  • support de communication

 

  • Marie Bonnafé(psychologue) « les livres c'est bon pour les bébés » L'oralité n'est différente que dans le contexte familier (ce que l'on se dit chaque jour)

« Les parents mais aussi les professionnels qui accueillent les tout-petits ont un rôle essentiel à jouer pour leur faire découvrir le plaisir des récits et pour pouvoir maintenir leur appétit et leur curiosité »

 

  • Bain de langue : l'enfant va s’apprivoiser le langage et se procurer du plaisir à babiller et ainsi construire son langage

 

 

Le 1er livre pour un enfant est le visage de sa mère, de celui qui le porte. Il y aura des interactions par rapport à l'intonation de la voix, les mimiques...La construction du langage se fait très tôt vers 6 mois

 

Il faut aimer partager pour bien lire à l'enfant la musique de la langue est importante pour le bébé

 

Les images se lisent aussi, c'est pourquoi il est conseillé de « lire » le livre sans le texte, afin de mieux s'en imprégner. L'approche du livre sera ainsi différente, afin de voir au mieux les petits détails et d'avoir une lecture complète du livre

 

 

  • L'enfant écoute avec tout son corps, le fait de se déplacer ne sigifie pas qu'il ne s'intéresse pas.
  • La lecture individuelle dans le groupe est positive pour l'enfant car il est reconnu comme une personne à part entière.
  • L’histoire participe à la construction de l'enfant.

 

6 bonnes raisons de raconter des histoires

  • Découvrir l'objet-livre.
  • Partager un moment privilégié
  • Se connaître soi-même
  • Comprendre le monde
  • Développer son imaginaire
  • Apprendre à s'exprimer

 

6 bonnes raisons d'aller à la bibliothèque

  • S’approprier un lieu de proximité
  • Susciter la curiosité
  • Choisir librement des documents (livres, films ou disques)
  • Accéder librement à une offre adaptée aux enfants
  • Partager ses lecture avec un bibliothécaire
  • Participer à des animations

2015-01-26 17